L'arrêt des poursuites contre Laurent Gbagbo,

la seule alternative

par Abou Drahamane Sangaré

 

 

 

 

 

 
L'Association des Amis de Laurent GBAGBO
 
regroupe des personnes de toutes origines et sensibilités
souhaitant faire connaître la personnalité et l'oeuvre de Laurent GBAGBO
 

 

L'onde de choc qui a fait suite au dénouement violent de la crise postélectorale de 2010 en Côte d'Ivoire et le transfèrement tout aussi inattendu du Président Laurent GBAGBO à la Haye ont suscité une vague d'émotion qui s'est exprimée à travers de vives protestations en Côte d'Ivoire, en Afrique et quasiment partout dans le monde. Cela a donné lieu à des initiatives nombreuses et variées d'amis et d'associations patriotiques ou panafricaines.

Tous ceux qui se reconnaissent dans les idées et l'action de Laurent GBAGBO se sont organisés pour réclamer sa mise en liberté. Scandalisés par l'image sordide et volontairement haineuse véhiculée à son encontre, mais aussi par la négation éhontée et caricaturale des efforts inlassables qu'il a déployés pour maintenir la paix dans son pays dix années durant, ils ont décidé de mutualiser leur volonté d'agir pour faire découvrir ou redécouvrir l'homme, l'intellectuel et le dirigeant politique.

Cette volonté a donné naissance à l'Association des amis de Laurent GBAGBO. Elle se propose de sensibiliser l'opinion publique partout dans le monde sur le caractère injuste et infamant des accusations portées contre sa personne et de rétablir la réalité des faits sur son oeuvre, mais aussi sur son rôle, pour aboutir à sa réhabilitation par-delà sa libération.

Un examen, même rapide, de son action politique montre que rien n'a jamais été assez cher pour Laurent GBAGBO lorsqu'il s'est agi de faire triompher par la voie démocratique le respect de la pluralité des opinions dans son pays. De la même façon, rien n'a été trop cher à cet humaniste de conviction quand il s'est agi d'associer les Ivoiriens de toutes origines à la construction d'un destin national commun. Visionnaire dans une Afrique qu'il souhaite ne plus être, pour le monde, une simple variable d'ajustement politique et économique, il a proposé une intense coopération à l'échelle du continent pour intégrer les économies et accélérer l'émergence d'une identité africaine qui manque aujourd'hui.

L'Association, par la voix de son bureau, de son comité d'honneur et de l'ensemble de ses adhérents, agit pour que soit rétablie la vérité sur la personnalité et sur l'oeuvre de Laurent GBAGBO, fort éloignée de l'image qu'on a désespérément tenté d'imposer.

Au regard de ce qui précède, il est évident que la place de Laurent GBAGBO n'est pas à la Cour Pénale Internationale. Le maintenir en détention comme c'est actuellement le cas demeure le plus sûr moyen de faire obstacle à la réconciliation en Côte d'Ivoire. Celle-ci ne peut en effet se construire que sur la confiance mutuelle.

Laurent GBAGBO est sans doute la chance de la Côte d'Ivoire actuelle, mais aussi de l'Afrique. Pourquoi ? Parce qu'à l'évidence il semble être le seul anticonformiste qui croit à un apport typiquement africain dans ce monde qui s'interroge sur son futur.

Dès lors, atteindre nos objectifs, à savoir sa libération et sa réhabilitation, contribuera à défendre les idéaux de dignité humaine et de vérité.

 

Raphaël DAGBO
Président de l'Association des amis de Laurent GBAGBO

 

 
 

Adhérer à l'Association des Amis de Laurent Gbagbo

 
 
 
Le samedi 22 avril 2017, se déroulait à Paris une Conférence à voix multiples intitulée "Commission d'enquête : Gbagbo contre la Françafrique, Michel Collon interrogera d'éminents témoins", organisée sous forme d'interviews de diverses personnalités.
 
Par le nombre et la qualité des entretiens, ce document est un outil non seulement pour nous, mais aussi pour l'histoire qui aura à rétablir les vraies responsabilités du coup d'état électoral de 2010-2011 et de ses conséquences dramatiques.
 
Le film de l'ensemble de l'évènement comprend 2 DVD disponibles au prix suivant :
Le coffret contenant les 2 DVD : 15 €
A partir de l'achat de 3 coffrets, le prix est de 10 € le coffret.
 
Pour se le procurer :
Téléphoner à Célestine au : 06 52 23 00 23
Ou lui envoyer un e-mail : celestine.dabah [at] gmail.com
 

 

 

 

 

 


Avec Michel Gbagbo
Par Georges Ibrahim Tounkara
 
"Je pense qu'en tant que son fils, j'ai une grande responsabilité face aux Ivoiriens. Je ne dois pas dire n'importe quoi, des mots qui jettent de l'huile sur le feu, car la situation est toujours instable. Il y a eu des milliers de morts, des disparus et d'exilés, des centaines de prisonniers. De part et d'autre, il y a des sentiments négatifs. Nous devons ensemble travailler à ce que le pays se réconcilie. Il ne faut pas penser qu'il y a d'un côté les saints et de l'autre, les démons ou les méchants. Nous sommes tous responsables et il nous faut nous réconcilier."
 
"Est-ce moi qui m'intéresse à la politique ou la politique qui s'intéresse à moi ? C'est comme si vous demandez au fils d'un joueur d'échecs depuis quand il s'intéresse au jeu d'échecs. J'ai toujours vécu dans le milieu politique. Il faut se mobiliser pour poursuivre le combat de Laurent Gbagbo et obtenir son retour au pays", explique-t-il.
 
"Pour les ambitions, je pense que pour le moment tout cela est superfétatoire. Ce qui importe, c'est la vie démocratique, avoir des institutions fortes, une bonne commission électorale, une justice indépendante, etc. C'est ce qui est fondamental", confie-t-il.
 
Jean Marie Kouassi Ahoussou est éditorialiste ivoirien. Il connaît bien Michel Gbagbo. Un homme qui, selon lui, est bien différent d'un Joseph Kabila ou d'un Karim Wade, ces fils de présidents habités par l’impérieux désir du pouvoir.
 
"Michel est quelqu'un qui a ses convictions. Il ne veut pas être considéré comme "le fils de". Tout le monde l'a vu se battre pour obtenir ce qu'il veut. Son père était président, mais on ne l'a jamais vu rouler carrosse à Abidjan ou fumant cigare", raconte-il.
 
"Il veut pérenniser l'œuvre de son père, se battre pour la survie du FPI et obtenir la libération de Laurent Gbagbo. Il n'est pas dans les guerres de positionnement au sein du FPI. Il n'est pas sur les traces de Joseph Kabila, Karim Wade ou Ali Bongo. Je l'admire vraiment pour la vie modeste qu'il mène."
 
Michel Gbagbo est enseignant de psychologie à la Faculté de Criminologie de l'université de Cocody. Interdit de sortir du pays, il n'a jusque-là eu aucun contact direct avec son père.
 
Extrait de : "Michel Gbagbo appelle au retour de son père en Côte d'Ivoire". In : Voaafrique, 27 août 2017
 
 
 

Michel Gbagbo participe à une action de soutien aux prisonniers politiques

 

 

 

 


Vidéos des interventions
8 juillet 2017

 

Partie 1 (durée totale : 45:27 mn) :

 

- Jérémie Ziri (introduction) : avec Laurent Gbagbo, une autre manière de faire de la politique.
- Raphaël Dagbo (présentation de l'Association des Amis de Laurent Gbagbo) : expliquer à l'intention de l'opinion internationale qui est vraiment le Président Laurent Gbagbo.
- Bernard Genet (à partir de 27:08 mn) : l'enseignement du livre de Laurent Gbagbo "Réflexions sur la Conférence de Brazzaville".

Le son des premières minutes de la vidéo n'est pas très bon, mais s'améliore par la suite.

 
Partie 1
 
 
Partie 2 (durée totale : 38:48 mn) :
 
- Jérôme Toto Balou Bi : la libération du Président Laurent Gbagbo, atout et pierre angulaire pour la réconciliation et la paix en Côte d'Ivoire.
- Alain Cappeau (à partir de 24:45 mn) : les conditions d’une réconciliation politique sont-elles aujourd’hui requises en Côte d’Ivoire pour envisager un début de dialogue ?
 
Partie 2
 
 
 
 

Selon les informations diffusées par la CPI, les audiences du procès intenté contre le Président Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé vont, après une période de vacances judiciaires, se poursuivre lundi 28 août 2017, à partir de 9 h 30 (heure locale).
 
Rappel : les audiences peuvent être suivies soit en retransmission (par la CPI), avec un décalage d'une demi-heure (10 h en France, 8 h GMT), soit un peu plus tard grâce aux vidéos mises en ligne sur les chaînes YouTube, en particulier celle de RTI Bengue, dont le travail doit etre salué.
Il est possible de suivre la retransmission sur la chaîne de télévision Africa24.

 
 
Depuis plusieurs mois, la situation a connu de nouveaux développements, avec :
- sur le plan judiciaire : l'obligation pour la Chambre de Première Instance de réexaminer la possibilité d'une mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo ;
- sur le plan politique : en Côte d'Ivoire, de plus en plus nombreux sont les responsables de courants divers qui s'expriment en faveur de la libération du Président Gbagbo, de Charles Blé Goudé et, plus largement, de tous les prisonniers politiques, seul moyen de rétablir une véritable paix civile dans le pays. 

Même une nuit longue s'enfuit quand vient le jour Posté le 19/08/2017 - Par Koffigoh Joseph Kokou Actions de soutien

Avec Gbagbo libre...
 
Avec Gbagbo libre la fête eût été belle ;
Il connaît le pays et même les rebelles ;
Il pouvait tutoyer chacun des citoyens ;
Il savait leur parler à tous ces ivoiriens.
 
Cet homme n'a jamais développé la haine,
Malgré tous les coups bas, et pour finir, les chaînes
Qu'on a mis à ses pieds ! Même dans sa prison
Il prie pour ses bourreaux dans l'esprit du pardon.
 
Quelle chance immense que Gbagbo soit en vie !
Cela prouve que Dieu aime encor ce pays;
Ô combien d'Ivoiriens comprennent cette chance
En soufflant les bougies de leur indépendance ?
 
Même une nuit longue s'enfuit quand vient le jour;
Il n'est plus loin le temps pour entendre la Cour,
Redécouvrant l'esprit de son traité de Rome,
Faire mea culpa en libérant cet homme.
 
Alors du monde entier on sonnera les cloches
Pour célébrer la paix ; on sortira des poches
Des foulards blancs et neufs aux couleurs de l'espoir
Et de la dignité du vieux continent noir.
 
Joseph Kokou Koffigoh
Poème inédit
Lomé le 7 août 2017
 
Joseph Kokou Koffigoh, ancien Premier ministre du Togo et Chef de la mission d’observation électorale de l’Union africaine à la Présidentielle de 2010 en Côte d’ivoire, est l'un des initiateurs, avec l'écrivain Bernard Binlin Dadié, de la pétition internationale pour la libération du Président Laurent Gbagbo qui a recueilli 26 767 291 signatures.
 
 
Joseph Kokou Koffigoh
(source de l'image : Africatime.com)