Motion aux députés français Posté le 28/04/2018 - Par Admin 1 Mobilisation

Plusieurs associations de femmes ayant en commun la défense des idéaux du panafricanisme ont appelé à un rassemblement devant l'Assemblée nationale française le mercredi 25 avril 2018. Objectif : interpeller les députés sur les choix de la France en matière de politique étrangère, en particulier à l'égard des pays d'Afrique avec lesquels, au-delà des déclarations symboliques, les rapports ne sont, sur aucun plan, égalitaires.
L'installation à l'aide de la force militaire française d'Alassane Ouattara en 2011 a meurtri profondément et durablement non seulement les Ivoiriens, mais aussi beaucoup d'Africains. Dans ce cadre, les Amis de Laurent Gbagbo se sont joints à cette action en déposant une motion auprès du Bureau de l'Assemblée.
 
 
Au nom des Droits de l'Homme et du Citoyen
 
LIBÉREZ Laurent GBAGBO et Charles Blé GOUDE !

Ce ne sont pas les performances économiques, encore moins la puissance militaire ou le rayonnement technologique qui viennent immédiatement à l'esprit lorsque l'on évoque la France hors de ses frontières. La France est connue, admirée et respectée parce qu'en 1789 elle a donné au Monde un exemple inimitable des vertus de la liberté. Elle est et reste dans l'Histoire le pays qui aura porté le plus haut possible la nécessité des droits humains à travers la déclaration universelle des droits de l'Homme et du citoyen que le Monde entier a adoptée.

Ces dernières années cependant, la préservation coûte que coûte de ses intérêts économiques, notamment en Afrique, a fait oublier cet héritage qui la distinguait pourtant et en faisait un exemple. Elle est intervenue en Libye, laissant derrière elle un chaos innommable. Elle est intervenue en Côte d'Ivoire en y installant un régime despotique qui condamne ses opposants à l'exil ou à la prison et muselant systématiquement la presse quand celle-ci s'autorise à porter la moindre critique sur sa gestion chaotique et népotiste. Le résultat, c'est que des centaines de prisonniers politiques végètent dans des conditions absolument épouvantables dans des endroits immondes qui tiennent lieu de prison. Certains y meurent sans avoir été présentés à un juge de ce système judiciaire ivoirien aux ordres. Le Président Laurent GBAGBO déporté à la Haye avec son ministre Charles Blé GOUDE, au mépris des principes élémentaires du droit, y séjournent depuis sept ans. Au procès qui se tient à la Haye, les dépositions des témoins à charge n’ont pas fait la preuve du caractère indiscutable des accusations alléguées contre eux ; bien au contraire…
 
De par le Monde, de nombreux journaux d'investigation ont montré à satiété la vacuité des accusations portées contre eux mais aussi la corruption des fondements mêmes de ce procès singulier. Ce qui est étonnant, c'est le silence incompréhensible de la France qui a pourtant été à la pointe de ces événements en installant, y compris par les armes, le régime qui sévit actuellement en Côte d'Ivoire.
La France inspiratrice des droits de l’Homme se mure dans un mutisme paradoxal et déroutant !

L'Association des Amis de Laurent GBAGBO invite la représentation nationale dont le rôle constitutionnel est de contrôler les actes de l'exécutif à revisiter la glorieuse Histoire du peuple qu’elle représente en œuvrant pour que les droits de l'Homme GBAGBO et Charles Blé GOUDE soient respectés. Nous demandons simplement que la France ressemble à son Histoire dans ce qu’elle a d’exemplaire en exigeant leur mise en liberté et l'arrêt de ce procès qui insulte l’HISTOIRE humaine.
 
Raphaël DAGBO
Président de l’Association des amis de Laurent GBAGBO
 
 
 
 


Réagir

CAPTCHA